L’équipement

Un minimum d’équipement est nécessaire.

Pas de précipitation toutefois, il peut être acquis petit à petit.

Pour le choix, parlez-en aux plus anciens, ils ont en général de l’expérience et vous apprécierez leurs conseils avisés, qu’ils prodigueront avec plaisir.

Voici une liste non exhaustive, pour les randos du dimanche :


- Sac à dos 25 à 30 litres :

Privilégier un modèle équipé d’une couvre-sac étanche.

- Chaussures :

les modèles MID mi-montantes, mi-basses sont un bon compromis entre poids et maintien de la cheville.

Une membrane Goretex imperméable est bien indiquée pour les petits matins humides.

Prendre son temps pour les choisir. Le faire plutôt en fin de journée, quand le pied est gonflé.

Le bout du pied en butée, on doit pouvoir passer un doigt au talon.

(une pointure au dessus de l'habituelle est une bonne solution)

- Coupe-vent :

en Goretex, léger et respirant. Il sera le plus souvent au fond du sac.

- Veste polaire :

éventuellement déperlante pour éviter d’avoir à ouvrir le sac en cas de petite pluie.

- Chemise, tee-shirt :

éviter le coton qui garde l’humidité ; préférer la fibre polyester qui sèche vite.

- Pantalon :

Choisir un modèle solide, strech pour le confort. Une poche sur le côté pour la carte IGN, c’est pas mal.

Certains aiment les shorts, attention aux ronces.

- Guêtres :

Quand le chemin est boueux, elles protègent les pantalons ; Goretex inutile.

- Chaussettes :

Les doubles épaisseurs sont adaptées pour les pieds fragiles.

- Bâtons télescopiques :

Ils constituent une aide efficace.

Dans les montées les bras partagent l’effort avec les jambes,

et en descente, ils améliorent l’équilibre et soulagent les genoux.

Ainsi équipé, vous pouvez randonner à l’aise.

Pour les w-e montagne ou les treks, ce matériel devra être complété en fonction du programme spécifique.

ACCES MEMBRES